Châteauvilain

  • Châteauvilain
  • Châteauvilain
  • Châteauvilain
  • Châteauvilain
  • Châteauvilain
  • Châteauvilain
  • Châteauvilain
  • Châteauvilain
  • Châteauvilain
  • Châteauvilain
  • Châteauvilain
  • Châteauvilain
  • Châteauvilain
  • Châteauvilain
  • Châteauvilain
  • Châteauvilain
  • Châteauvilain
  • Châteauvilain
  • Châteauvilain
  • Châteauvilain
  • Châteauvilain

Accueil du site > Commune > Un peu d’histoire

Un peu d’histoire

La connaissance historique que nous avons de Châteauvillain en Dauphiné est assez lacunaire. Nos principales sources sont celles des archives départementales et municipales.

Différentes appellations de notre village sont répertoriées. Châteauvillain se serait tout d’abord appelé "Castrum Vilanus" puis "Chastel Vilain" ou encore "Chasteau Villain" en 1371. Jusqu’à la fin du XIIIième siècle, Châteauvillain fait partie des terres de la Baronnie de La Tour du Pin qui recouvrent très approximativement les cantons actuels de Crémieu, Bourgoin-Jallieu et la Tour du Pin.

En 1282 Humbert I de la Tour en est seigneur lorsque son beau frère, la Dauphin Jean de Bourgogne, décède. Anne, sœur de Jean, hérite alors de la province du Dauphiné qu’elle transmets à son époux. C’est à partir du Dauphiné que seront formés en 1790 les départements de l’Isère, de la Drôme et des Hautes Alpes.

En 1349 Humbert II, petit fils d’Humbert I, vend le Dauphiné au roi de France Philippe VI, demandant à ce que le titre de Dauphin soit désormais accordé à l’ainé des fils du roi ou à son futur successeur. Peu avant cette cession, Humbert II va doter son neveu Jean de la seigneurie et terre de Châteauvillain.

Le 16 septembre 1423 le roi Charles VII cède et inféode la terre et seigneurie de Châteauvillain à Humbert de Grolée, Chevallier, Bailli de Mâcon, Sénéchal de Lyon, Chambellan et Conseiller du Roi en récompense de sa loyauté dans le conflit qui l’oppose au Duc de Bourgogne. L’année 1423 marque donc le début d’une époque importante pour l’histoire du village, puisque pendant plus de 150 ans, la seigneurie de Châteauvillain, qui englobe les villages de Châteauvillain, Succieu, Saint Victor de Cessieu, Sérézin, Torchefelon, Biol, va appartenir à la famille de Grolée.

En 1531, le château de Châteauvillain est évoqué dans une enquête faite par un commissaire du Dauphiné. Le rapporteur note qu’en réalité il n’existe pas de château mais une belle tour que le sieur De Grolée a fait réparer et largement agrandir. Cette tour était vraisemblablement située au bout de l’impasse de la Ville.

Le 8 septembre 1638, la châtellenie de Châteauvillain est mise en vente. Messire Alexandre de Vallin en devient propriétaire. Cette famille gardera la seigneurie jusqu’à la révolution de 1789.



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF